DE L'HOSPITALET-PRÈS-L'ANDORRE AU BARRAGE DU SISCA

J'ai réalisé cette randonnée le week-end dernier, elle est aisément faisable à la journée et change des paysages que l'on peut retrouver dans les Pyrénées-Orientales ! Un dépaysement à deux pas de chez nous, au départ d'un petit village ariégeois au nom de l'Hospitalet-près-l'Andorre qui, comme son nom l'indique, se trouve non loin de l'Andorre.


RANDONNÉE JUSQU'AU BARRAGE DU SISCA

• Niveau moyen

• 4 heures aller/retour

• 630 m de dénivelé

• 7,6 km aller/retour


La randonnée démarre du village de l'Hospitalet-près-l'Andorre, où des parkings sont à disposition après l'église pour les randonneurs. La première difficulté est de traverser la route pour rejoindre le départ du sentier, qui n'est pas pourvue de passage piéton. Le sentier monte fort dès le départ, et passe dans une magnifique forêt de feuillus. On en sort ensuite pour arriver au début de la vallée qui monte jusqu'au pic d'Escobes, à la frontière andorrane. De là, le paysage s'ouvre et de magnifiques reliefs s'offrent à vous entre les bouleaux et les chaos de granit.


Après avoir traversé un petit pont en pierre, vous trouverez un intersection avec deux possibilités : l'Estanh de Pedorrés ou l'étang du Siscar. Il vous faudra prendre le sentier qui bifurque à gauche (donc en direction de l'étang du Siscar, qui est au dessus du barrage du Sisca). De là, le sentier monte beaucoup moins jusqu'au Saut du taureau. Après une dernière montée, vous arriverez directement face au barrage. Je vous conseille de continuer de le longer pour vous arrêter sur la rive nord pour profiter du lac avec la crête qui sépare l'Ariège de l'Andorre. D'ailleurs, juste avant le Saut du taureau, un sentier part en direction du Coll dels Clots pour rejoindre l'Andorre.

Vous pouvez arrêter la randonnée ici et revenir sur vos pas après avoir profité du lac, ou bien choisir de faire une boucle en continuant jusqu'à l'étang du Siscar, en rejoignant la porteille du Siscar pour passer derrière le pic du Nérassol et rejoindre l'Estanh de Pedorrés. Elle est également faisable à la journée et nécessite un très bon niveau de randonnée car la montée jusqu'à la porteille est raide. Par manque de temps je n'ai pas pu la faire en entier, mais je vous donnerai le topo de randonnée lorsque je l'aurai réalisée !


Je vous recommande fortement de venir faire cette randonnée en automne pour profiter des paysages teintés d'une couleur incroyable, les bouleaux jaunes d'or et bien évidemment la tranquillité du lieu. Les quelques randonneurs que nous avons croisé allaient jusqu'à l'Estanh de Pedorrés mais nous n'avons croisé absolument aucun randonneur de notre côté. C'était le silence absolu. Vu les conditions (peu de vent, personne, zone autorisée dans la limite des 50 mètres d'altitude), j'en ai profité pour faire voler le drone et observer ce barrage de plus haut. Mission réussie, ce lac est un écrin de beauté dans le massif du Nérassol ! Mais attention, j'ai bien fait attention de ne pas déranger la faune sauvage et j'ai vérifié au préalable si la zone était autorisée pour voler sur la carte disponible sur Géoportail.

Tout le long de la randonnée, j'en ai pris plein les yeux. Un véritable dépaysement ! Je n'ai pas l'habitude de ce genre de paysages lorsque je marche. J'ai également pu profiter de la flore environnante, notamment de l'Androsace de Vandelli (Androsace vandellii) qui n'est pas une plante fréquente dans notre chaîne pyrénéenne. Ou bien les fougères, encore bien vertes par l'humidité du secteur. Je vous conseille fortement cette balade et on se retrouve bientôt pour un nouveau topo de randonnée (et pourquoi pas celui de la boucle ?) !

 

Suivez-moi sur les réseaux !


> Facebook : www.facebook.com/caprapyrenaica.blog


> Instagram : www.instagram.com/caprapyrenaica


> Twitter : https://twitter.com/capra_pyrenaica