J'AI ARRÊTÉ DE MANGER DE LA VIANDE : COMMENT ET POURQUOI JE SUIS DEVENUE VÉGÉTARIENNE ?

Voilà maintenant 7 ans que je suis devenue végétarienne. Je reçois énormément de questions sur ma transition et mon régime alimentaire en général. Je vais donc synthétiser un maximum dans cet article la plupart des questions qui me sont posées régulièrement. Si vous en avez d'autres, n'hésitez pas à me les poser en commentaire et j'y répondrai avec grand plaisir ! Je précise que c'est un article est à unique but informatif, une sorte de retour d'expérience sur le régime végétarien.


POURQUOI AI-JE DÉCIDÉ D'ARRÊTER DE MANGER DE LA VIANDE ?

C'est la question qui revient le plus quand les gens apprennent que je suis végétarienne. Comme je vous le disais plus haut, cela fait maintenant 7 ans que j'ai arrêté de manger de la viande et je ne m'en porte que mieux ! Je l'ai fait principalement à cause de la maltraitance et la souffrance animale dans les abattoirs. J'ai vu une vidéo choquante de L214, qui montrait la réalité derrière les 4 murs de l'horreur : les abattoirs. Je ne vous incite pas à les voir, elles sont terriblement difficiles à regarder... mais vous savez qu'elles existent. La semaine qui suivait, j'ai pris la décision d'arrêter de manger de la viande. C'était trop. En moyenne, un.e Français.e mange près de 85 kg de viande par an : soit l'abattage d'un milliard d'animaux par an, à l'échelle de notre pays (ce qui est énorme).


En me renseignant sur ce nouveau régime alimentaire, j'ai vu d'autres bienfaits notamment sur la santé mais également (et surtout) sur l'environnement. C'est la deuxième grande raison pour laquelle j'ai arrêté de manger de la viande, les chiffres sont alarmants. L'Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation, en 2006, a annoncé que l'élevage contribuait à la hauteur de 18% aux émissions de gaz à effets de serre (soit plus que les transports). 75% de la production de soja dans le monde est destinée à l'alimentation animale, soja produit principalement en Amazonie qui subit la déforestation massive pour ces dites cultures. De plus, il faut 15 000 litres d'eau pour produire 1 kilo de bœuf : vous l'avez bien compris, l'impact de la production de viande est énorme sur l'environnement.


L'autre question qui revient très souvent concerne les carences. Je vais donc casser le mythe du végétarien FORCÉMENT carencé car cela dépend uniquement... du métabolisme et de l'organisme de chacun.ne ! C'est pour cela qu'il est important, lorsque l'on veut devenir végétarien.ne (ou même végétalien.ne), de passer des prises de sang pour vérifier les éventuelles carences notamment en fer ou en B12 (surtout au début, mais un petit check-up de temps en temps est conseillé). Dans mon cas, je n'ai jamais eu besoin de me complémenter. Il faut également faire très attention à bien équilibrer son alimentation, il n'y a pas vraiment de règle mais il est conseillé (dans le cadre d'une alimentation végétarienne) d'avoir une journée composée de : 2 tasses de légumineuses (soit 500 ml crus), 4 tasses de légumes (soit 1000 ml crus), 1 cuillère à soupe d'oléagineux (soit 15 g), 1 cuillère à soupe d'huile (soit 15 g), 2 tasses de fruits (soit 500 ml crus) et 4 tasses de féculents (soit 1000 ml crus).


COMMENT SUIS-JE DEVENUE VÉGÉTARIENNE ?

Il faut savoir que ma transition a duré 6 mois. Certaines personnes mettent plus, ou moins : si vous souhaitez devenir végétarien.ne (ou végétalien.ne), ne culpabilisez pas du temps que vous mettez à le devenir et allez à votre rythme. Lorsque j'ai voulu devenir végétarienne, j'ai effectué un plan avec les objectifs que je rayais au fur et à mesure. J'ai donc débuté par arrêter les viandes que j'aimais le moins (pour me booster et ne pas commencer par quelque chose de trop difficile), ensuite diminuer que j'adorais, puis arrêter les viandes trop "visibles" (par exemple les steaks, cuisses de poulet...) et enfin les viandes les moins "visibles" (du type viande hachée) et donc ne plus en manger tout court. Le fait d'y aller progressivement permet vraiment de ne pas être frustré et de tenir ses objectifs. Pour ma part, je n'ai jamais "rechuté", et je n'ai jamais eu l'envie d'en consommer à nouveau.


Ce qui a été le plus difficile dans ma transition, c'était le jugement de mes anciens amis.es, ex petit-ami et d'une partie de ma famille. Ces personnes-là avaient pour seul et stupide objectif de simplement m'empêcher de devenir végétarienne car cela ne correspondait pas à leur manière de penser et que c'était donc forcément mauvais pour moi. Je ne sais pas si c'était de me voir échouer qui les faisait jubiler, ou simplement le régime végétarien lui-même qu'ils trouvaient absurdes. Forcément, j'avais peur de ne pas y arriver et d'échouer complètement... mais 7 ans après, je suis fière de leur montrer que je suis toujours végétarienne et que je fais partie des petits colibris qui agissent, à leur échelle, en apportant ma contribution pour changer les choses.


Cet article n'a pas le but de vous rendre végétarien.ne, mais de vous sensibiliser concernant votre alimentation. Réduire sa consommation de viande, acheter des produits locaux et de saison est déjà un énorme pas en avant !

 

Suivez-moi sur les réseaux !


> Facebook : www.facebook.com/caprapyrenaica.blog


> Instagram : www.instagram.com/caprapyrenaica


> Twitter : https://twitter.com/capra_pyrenaica


> TikTok : www.tiktok.com/@caprapyrenaica


> YouTube : www.youtube.com/channel/UC72_4JL9nKEZbgyANQ80bDQ


Abonnez-vous à mon Patreon !


> www.patreon.com/caprapyrenaica