DOUX MATIN DANS LES FLEURS DE PRINTEMPS

Mois de mai, les paysages sont recouverts d'une magnifique robe colorée d'une diversité incroyable de fleurs. Une multitude d'insectes butinent le nectar de pistil en pistil, les oiseaux chantent à tue-tête leur amour : qu'est-ce que j'aime le printemps ! D'autant plus lorsque je me balade dans les champs lors d'un doux matin floral...

Cette douce matinée a commencé par un agréable moment dans un champ de Coquelicot. Bien évidemment, en respectant la flore et en limitant le piétinement le plus possible : se rendre dans les champs fleuris c'est bien, mais en étant respectueux c'est mieux ! ☺ Cet agréable moment a été immortalisé, encore une fois, par mon compagnon de vie et de voyage : Arnaud. L'endroit était fabuleux pour un shooting photo, un champ vraiment très grand face à un charmant village de Cerdagne : quoi de mieux ?


J'ai longtemps hésité à dévoiler les images où l'on voyait ce clocher, afin d'éviter une foule de personnes mais il a été victime de son succès avant même que je dévoile les premières images ! Au vue de la beauté de l'endroit, je ne peux que comprendre l'engouement autour de celui-ci mais veillez à bien faire attention : respectons la biodiversité (et les cultures lorsque ce n'est pas sauvage) pour continuer à profiter de ce genre d'endroit !


Bon, je ne vous cache pas que ma jolie petite robe blanche garde encore deux petites tâches de ce moment : et oui... le Coquelicot, ça tâche ! D'autant plus que ça ne part pas, ou du moins pas facilement. Heureusement pour moi, ça ne se voit presque pas et c'est histoire de deux petites tâches minuscules : on peut dire que j'ai eu de la chance ! Quelle idée de faire un shooting photo dans des fleurs qui tâche en robe blanche aussi... sans rire, c'était super photogénique le contraste rouge et blanc.

Petit moment culture ! Le Coquelicot (Papaver rhoeas), dans le langage des fleurs, incarne "l'ardeur fragile", "la beauté" ou "la consolation". Les noces de coquelicots symbolisent quant à elles les 8 ans de mariage dans le folklore français. Il est également le symbole du dieu des rêves et du sommeil dans la mythologie gréco-latine : Morphée.


Au XXe siècle, le coquelicot été attribué au souvenir des combattants du Commonwealth (notamment les soldats tombés durant la Première Guerre Mondiale) à l'instar du Bleuet (Cyanus segetum) pour les soldats français. Cette allégorie découle du poème "In Flanders Fields" (= "Dans les champs de Flandres" en Français) écrit le 3 mai 1915 par John Alexander McCrae (lieutenant-colonel, médecin du Corps de santé royal canadien) : des Coquelicots fleurissaient sur le bord des tranchées ainsi que sur les tombes des soldats (phénomènes remarqués dès les guerres napoléoniennes). La couleur rouge du Coquelicot symbolisait le bain de sang de la guerre des tranchées.

La matinée s'est poursuivie avec une deuxième tenue, qui s'accorde merveilleusement bien avec ce deuxième endroit : un champ de Narcisses des poètes (Narcissus poeticus). Cette plante est beaucoup moins connue pour son attrait photogénique, et pourtant ! Je trouve que ces fleurs blanches offrent un contraste sublime avec le vert du reste de la plante. Dans le paysage, à cette période, ce sont des kilomètres et des kilomètres de champ entièrement blanc : et bien sûr, ce ne sont pas des plantes cultivées mais bel et bien sauvages. Elles apparaissent au moment de la Fête des Mères : étant enfant, je me levais à l'aube à chaque fois pour concevoir un bouquet énorme de Narcisses des poètes pour l'offrir à ma maman à son réveil. Cette année-là, j'ai voulu lui faire la surprise en faisant exactement la même chose (bon, la taille du bouquet a changé puisqu'aujourd'hui j'ai conscience des problèmes que cela engendre à grande échelle). Ces fleurs ont une odeur succulente, qui me rappelle inconditionnellement le printemps...


À nouveau un petit moment culture ! Cette plante est connue depuis l'Antiquité pour un usage médicinal. Pline l'Ancien (écrivain et naturaliste italien du Ie siècle) l'a décrite comme une plante qui "alourdissait l'esprit" et "rendait idiot". Le Narcisse des poètes est très connu pour son utilisation en parfumerie et ramassé sur le plateau de l'Aubrac, Massif Central ou encore dans le Jura grâce à des râteaux spécifiques. Ils sont ensuite transformés sur place en usine, en concrète (matière première brute), puis est envoyé dans les parfumeries de Grasses où il sert de base à une multitude de parfums.

N'oubliez pas si vous souhaitez, vous aussi, faire des shooting photo dans des champs (sauvages ou non), quels qu'ils soient : lavande, coquelicot, narcisse, lupin, blé... de respecter les plantes, la propriété et n'oubliez surtout pas que vous n'êtes pas chez vous (même lorsque ce sont des plantes sauvages, la nature a besoin elle aussi de respect !). Alors évitez le piétinement, ne ramassez pas les fleurs cultivées sans autorisation, pour les fleurs sauvages référez-vous au statut de protection pour éviter de cueillir des plantes protégées (et de manière générale, on évite de cueillir les plantes sauvages car à grande échelle les conséquences peuvent être dramatiques)... ☺

 

Suivez-moi sur les réseaux !


> Facebook : www.facebook.com/caprapyrenaica.blog


> Instagram : www.instagram.com/caprapyrenaica


> Twitter : https://twitter.com/capra_pyrenaica