EXPLORATION ENTRE SOLEIL PROVENÇAL ET CHAMPS DE LAVANDE

Un roadtrip dans la Drôme provençale en plein été c'est profiter de la chaleur du sud de la France et des incontournables champs de lavande sans une foule inconditionnelle de touristes. Au programme ? Des paysages luxuriants, des champs colorés de jaune avec les tournesols, violet avec les lavandes et rouge avec les coquelicots ainsi que des villages incontournables... Retour sur ce fabuleux moment, bonne lecture !


JOUR 1 : PREMIÈRE PARTIE DU ROADTRIP

Après une nuit au village de Mornas, dans le Vaucluse, cap sur notre premier arrêt drômois : le village de Grignan ! Le village est classé Plus Beaux Villages de France et on comprend pourquoi : j'ai adoré m'y balader, explorer la moindre petite ruelle et chercher les meilleurs points de vue pour observer les paysages alentours et les toits du village. Grignan est situé au cœur de la plaine de Tricastin, où le Château domine le bourg depuis son promontoire. Par sa construction qui épouse la forme du piton rocheux, le village offre un panorama unique en son genre ! Ce qui m'a le plus marqué, c'est le charme des maisons du 15ème siècle. Sans parler du magnifique beffroi daté du 11ème siècle !


Au pied du village, un champ de lavande permet de superbes prises de vue pour mettre en valeur le patrimoine exceptionnel du village de Grignan. Pensez à y aller de bonne heure pour profiter des belles lumières ainsi que de la quiétude du lieu. Bien qu'il y ait moins de monde qu'ailleurs en Provence, c'est toujours plus agréable de faire des photos sans des regards interrogateurs ou des "intrus" qui passent au moment de déclencher... on connaît toutes et tous ça, et on se comprend lorsque l'on dit que c'est particulièrement pénible ! En plus, vous profiterez mieux car il fera moins chaud.

Grignan, tout comme notre deuxième arrêt, fait partie de la communauté de communes Pays de Grignan-Enclave des Papes, mais pourquoi ce nom-là me diriez-vous ? Pour comprendre, il vous faut savoir quelques petites choses : cette communauté de communes est à la fois dans la Drôme et dans le Vaucluse (et donc, dans deux régions également). Elle s'occupe donc de la région de Grignan (d'où le "Pays de Grignan", plutôt facile à deviner) et d'une enclave vauclusienne au cœur de la Drôme. À la base il s'agissait de deux communautés de communes différentes, qui se sont associées le 1er janvier 2014 à la suite d'un arrêté interpréfectoral du 16 mai 2013.


Cela m'amène donc à vous parler de mon deuxième arrêt : le village de Valréas ! Nous avons donc quitté la Drôme quelques heures pour l'enclave des Papes. Au programme ? Un succulent repas dans un restaurant, une petite balade dans les rues de Valréas et une chouette visite en partenariat avec l'Office de Tourisme ! Avant toute chose, je voulais vous partager une bonne adresse : La Pause de la Lance. Celles et ceux qui me suivaient pendant mon roadtrip sur Instagram savent à quel point mon repas était bon... j'ai choisi un gratin de ravioles, spécialité drômoise absolument succulente et végétarienne ! Je vous recommande donc ce restaurant les yeux fermés, d'autant plus que le personnel était d'une grande gentillesse...

➤ PARTENARIAT AVEC L'OFFICE DE TOURISME PAYS DE GRIGNAN-ENCLAVE DES PAPES


Comme je vous le disais précédemment, j'ai eu l'occasion d'avoir un partenariat avec l'Office de tourisme Pays de Grignan-Enclave des Papes qui m'ont permis de visiter la Tour Ripert ainsi que la Chapelle des Pénitents Blancs gratuitement et avant les horaires d'ouverture. Je voulais absolument vous faire un compte-rendu de ce moment et surtout en toute honnêteté. C'est la visite INCONTOURNABLE de la Drôme Provençale ! Non seulement la visite n'est pas très chère, et donc à portée de tout le monde, mais en plus vous avez une vue sublime du haut de la Tour Ripert (et juste pour ça, ça vaut le coup : vraiment). Sans parler du patrimoine exceptionnelle autant visuellement qu'historiquement. Je pense que les photos parlent d'elles-mêmes de la qualité de l'endroit mais voici un petit topo (mais petit, pour éviter de vous spoiler la visite) :


  1. LA TOUR RIPERT : également appelée Tour de l'Horloge, elle surplombe le village et offre une vue à 360°C sur toute la Drôme et le Vaucluse. Pas besoin de drone pour observer Valréas "d'en haut", monter à la Tour Ripert vous permettra d'observer le village autrement. Elle mesure 17 mètres de haut et 7 mètres de large : cela explique la qualité du point de vue tout en haut ! Pour la petite histoire, c'est un vestige du Château Ripert. En réalité, ce n'est pas une "tour" mais le donjon du château. Si vous souhaitez faire de jolies photos avec votre chapeau en haut, choisissez un jour où le mistral ne souffle pas (en réalité, j'ai failli perdre mon chapeau à tout jamais là-haut... donc petit conseil, préférez le nœuds dans les cheveux).

  2. LA CHAPELLE DES PÉNITENTS BLANCS : la qualité des peintures à de l'intérieur de la chapelle est tout simplement incroyable. Je suis une grande amoureuse du patrimoine, et j'ai vraiment eu un coup de cœur pour l'intérieur de cette chapelle... pour le côté historique, c'est le lieu de réunion et de culte de la Confrérie des Pénitents blancs de Valréas et ce depuis 1509 ! Bien évidemment, un patrimoine aussi exceptionnel est classé au titre des monuments historiques depuis le 11 août 1987.

Le tarif pour visiter la Tour Ripert et la Chapelle des Pénitents Blancs est de 1,50€ par adulte et gratuit pour les moins de 15 ans ! Sans oublier qu'avec le Pass Provence, la visite est à seulement 1€. Donc aucune excuse pour ne pas s'y rendre lors d'un passage dans la Drôme, la visite vaut réellement le détour et je ne dis pas ça uniquement parce qu'il s'agit d'un partenariat : je suis honnête avec vous, et c'est pour cela que j'ai voulu absolument vous en parler ! Merci à Lucie de l'Office de Tourisme Pays Grignan-Enclave des Papes pour cette visite, ce partenariat et cet accueil chaleureux. Retrouvez toutes les informations sur les visites en cliquant ici.

Après avoir quitté notre guide, cap sur une petite visite de Valréas avant de rejoindre le prochain arrêt ! Cette fois-ci j'avais envie de profiter sans prendre de photos, juste profiter du moment avec Arnaud car le roadtrip est fait pour ça à la base et non pour augmenter le nombre de photos pour Instagram... ☺ Je pense que cet esprit-là est trop mis de côté, beaucoup trop d'influenceurs et instarameurs font des voyages et roadtrips pour Instagram à mon goût sans profiter réellement du moment. Pourtant, c'est tellement important de kiffer avant de montrer ! Sinon le partage perd toute sincérité, mais cela n'est que mon avis...


Notre prochain et troisième arrêt est sous le signe d'achat de souvenirs (notamment un pour vous, qui est à gagner sur mon compte Instagram !) et de visite du village. Pour être honnête, c'est le seul endroit dans toute la Drôme provençale (y compris l'enclave vauclusienne) ou nous avons vu autant de monde. Nous étions très surpris car c'était même difficile de profiter pleinement de la visite avec autant de monde. Mais en prenant un peu de recul, en attendant que tous les touristes prennent les mêmes photos du même endroit (je les taquine mais entre nous, c'est plutôt vrai lol) nous sommes parvenus à avoir quelques photos sympathiques !

Retour dans la Drôme pour visiter... Nyons ! Passage obligatoire dans les petites boutiques du centre pour trouver des souvenirs provençaux pour mes proches mais aussi pour vous : rendez-vous sur mon compte Instagram pour un petit concours sympathique, je vous en parle plus longuement à la fin de mon article. Nyons est très connu pour son pont, mais il y a quelque chose d'encore plus incroyable selon moi à voir là-bas. Il s'agit de la Tour Randonne ! Honnêtement, le haut de cette tour n'est pas tout simplement extraordinaire ? Je trouve que les détails architecturaux sont tout simplement magnifiques. Lorsque vous vous éloignez un peu du centre-ville, les ruelles changent et ont un charme sans faille. Vous savez à quel pont j'aime les rues pavées... et bien j'ai été comblée pendant ce roadtrip car presque tous les villages visités en étaient dotés !


Quatrième arrêt mais assez rapide, c'est un deuxième passage au village des Pilles. Vous vous souvenez, pendant mon séjour en Camargue, puis dans le Vercors et enfin dans les Baronnies Provençales, je m'étais arrêtée à ce village que j'avais trouvé absolument charmant ! Je n'avais pas eu le temps d'y rester plus longuement et de tout bêtement traverser le pont... évidemment quand j'ai appris la vue de l'autre côté, je l'ai direct noté sur ma liste pendant la prédation du roadtrip ! Honnêtement, j'ai bien fait : c'était magnifique.

La géologie des Baronnies Provençales est tout bonnement fascinante mais alors ces strates derrière le village... on est d'accord pour dire que faire des roadtrips dans ce genre d'endroit, voir des choses aussi fantastiques, avoir des souvenirs extraordinaires, est la meilleure thérapie au monde ? On devrait tous partir en roadtrip lorsque ça va mal, quand pensez-vous ? Pour en revenir à Les Pilles, la lumière de fin de journée mettait clairement le patrimoine géologique et historique en valeur. J'adore shooter à ce moment-là de la journée, où quand il ne fait pas très beau (ciel grisâtre, après l'orage...) car les lumières sont si douces et mettent en valeur n'importe quel sujet photographique !


Après cette petite halte, nous avons trouvé un coin pour dormir. Encore une fois, nous avons emprunté la voiture de mes beaux-parents, car nous n'avons toujours pas trouvé de van. Il n'y a pas à dire, c'est super pratique d'avoir un "lit-roulant" en roadtrip ! Il suffit simplement de trouver un parking un peu isolé pour être tranquille, évidemment un endroit autorisé (respectons les règlementations en vigueur pour que tout se passe pour le mieux) et le tour est joué !


JOUR 2 : SECONDE PARTIE DU ROADTRIP

Sur la route vers notre prochaine arrêt, un village a attiré notre attention. Ni une, ni deux, on décide d'y aller ! J'aime ces surprises, ces visites qui n'étaient pas prévues au programme. La plupart du temps on découvre des endroits fabuleux, et en l'occurence c'était parfaitement le cas ici. Un tout petit village perdu, où nous avons croisé qu'une seule personne : un habitant. Quoi de mieux pour flâner dans les petites ruelles (et oui, pavées !) du village de Le Poët-Sigillat ? Ce village au nom original est mon plus gros coup de cœur, entre la géologique fantastique des Baronnies Provençales et les champs de lavandes. C'est un ancien Castrum fortifié, le mot Poët provient du latin "promontoire" : dans la Drôme, il y en a 4 dont Le Poët-Sigillat !


Comme le village est perché (vous l'aurez bien compris avec l'étymologie de Poët) il y a plusieurs points de vue notamment sur la Vallée de l'Ennuyé. Si vous y allez à la bonne saison, vous pourrez profiter de la multitude de champs de lavande et des cultures d'olivier... c'est magnifique depuis le village, de voir ces paysages recouverts de violet et de vert ! Comme le village est assez excentré, notre visite était bercé avec le champ des oiseaux. Dès le matin c'était particulièrement agréable de n'avoir aucun autre bruit que ceux de la nature. Je pense que c'est assez rare en Provence, à cette période, mais pas tant dans la Drôme provençale qui est bien moins touristique que le reste de la Provence !

Vous l'aurez compris, qui dit violet à perte de vue dit... photos dans les champs de lavande ! On ne pense jamais à prendre le trépied et faire des photos de couple, mais cette fois-ci l'endroit était bien trop magnifique pour ne pas le faire. Je vous le répète mais respectez les propriétés en faisant des photos dedans, il y a énormément de champs clôturés à cause des personnes irrespectueuses qui piétinent et arrachent les lavandes (non, même si c'est tentant on ne cueille pas les lavandes sans autorisation !).


Si vous souhaitez continuer à faire vos plus belles photos dans ces magnifiques fleurs violettes, soyez respectueux et tentez de sensibiliser un maximum. La période est très compliquée pour les lavandiculteurs, donc évitons d'en rajouter une couche (et au passage, acheter des produits locaux à base de lavande locale les aident donc pensez-y et faites attention à la provenance car il y a aussi beaucoup d'attrape-touristes !).

J'avais noté un village à visiter, celui de Saint-Jalle, et honnêtement en arrivant sur place... il n'était pas "fou". Je tenais à vous en parler car c'est assez "tabou" chez certains instagrameurs et pourtant ça arrive assez souvent que finalement des spots ou villages ne soient pas aussi intéressants que prévu. Alors je ne vous en parle pas non pas pour faire une "mauvaise pub" mais parce que ça n'en vaut pas la peine d'y faire un détour mais je vous partage tout de même cette photo car j'aime beaucoup la composition et la lumière !

Petite halte dans le Vaucluse avec la visite de Brante qui est clairement mon deuxième coup de cœur de ce roadtrip ! J'ai craqué pour le clocher en pierre, les ruelles pavées (et oui, encore !), l'ambiance si reposante... c'est un endroit incroyable qu'il vous faut ABSOLUMENT noter sur votre liste (oui oui, je n'exagère pas ! Notez-le, vraiment). Forcément un peu de monde, mais ça restait très raisonnable. Pour comparer, ça n'a rien à voir avec le Luberon qui est presque inaccessible parfois l'été...


Par la suite nous avons fait un arrêt à Buis-les-Baronnies cette fois-ci encore sans photo pour profiter du moment et flâner dans les rues du centre-ville pour quelques achats. À nouveau une boutique pour acheter des souvenirs, ensuite une super boutique zéro déchet où nous avons trouvé des pépites comme des éponges Luffa, des cosmétiques solides (je vous en parle bientôt dans un autre article uniquement consacré à mes tips zéro déchet !), ... mais aussi des Abricots rouges du Roussillon (variété originaire des Pyrénées-Orientales et sans exagérer, je peux vous assurer qu'il s'agit de la meilleure variété d'abricot) non traités et qui était SUCCULENTS ! On s'est régalé... et enfin une petite bijouterie où j'ai craqué sur un bracelet fait-main très simple aux couleurs de la lavande avec des perles de rocailles et des perles en Argent 925.

Dernier arrêt de la journée, le village de Montbrun-les-Bains ! Un village perché rempli de charme, avec un patrimoine exceptionnel (oui je répète souvent ce mot dans cet article mais j'ai eu un énorme coup de cœur pour la Drôme : son patrimoine, sa géologie, ses reliefs...). Que dire ? Des points de vue magnifique sur les Hautes Baronnies, des rues pavées (promis c'est bientôt fini), des maisons qui ont gardé un charme ancien avec leurs murs en pierres... une telle pépite ne peut qu'être classée Plus Beaux Villages de France me diriez-vous ? Normal, c'est le cas. C'est un village médiéval et une station thermale, vous y croiserez un peu plus de monde (comme à Brante, étant donné que vous vous rapprochez du Vaucluse il y a plus de touristes qu'ailleurs dans la Drôme) mais sa visite en vaut vraiment la peine. Je vous conseille de visiter l'église de Montbrun-les-brains et si le cœur vous en dit, faites un saut aux thermes de Valvital ! La petite place en face de l'église est vraiment très mignonne (bon comme un peu tout le village, je l'avoue). Autre chose où il vous faut ABSOLUMENT aller c'est Le Salon du Beffroi : marchant de glaces artisanales et bar-restaurant avec des produits locaux, qui est doté d'une terrasse avec vue tout simplement fabuleuse ! Vous profitez à la fois d'une vue sur les Hautes Baronnies mais également sur le Beffroi de Montbrun-les-bains ! De quoi profiter d'une pause gourmande ou d'un verre en terrasse, comme nous l'avons fait en goûtant de succulentes bières locales brassées à Nyons. En bref, je recommande +++ pour la beauté de l'endroit et la sympathie des propriétaires.


JOUR 3 : TROISIÈME ET DERNIÈRE PARTIE DU ROADTRIP

Pour la fin de ce roadtrip nous quittons la Drôme provençale pour une petite halte dans le Diois. Première nuit en camping à Lus-la-Croix-Haute depuis le début du roadtrip (au passage, je ne vous recommande pas du tout ce camping...), où nous avons remarqué les plusieurs hectares rouge vif des champs de coquelicots. Vous vous doutez bien, on ne pouvez pas laisser ce spot INCROYABLE et on se devait de faire un shooting photo dedans (oui j'exagère mais c'était vraiment incroyable pour le coup).


Pour l'occasion, j'ai sortie ma petite robe jaune moutarde (et je ne vous cache pas que dans le Diois, ce n'est pas la même température que dans le sud de la Drôme... j'ai eu assez froid en faisant le shooting !) et nous en avons même profité pour faire quelques plans au drone (bien évidemment, nous avons regardé au préalable si c'était autorisé : pensez-bien à ça pour éviter les lourdes conséquences). Par la suite, nous avons pris la route vers les Alpes et un article arrive bientôt sur le sujet !

Je termine cet article en remerciant à nouveau l'Office de Tourisme Pays Grignan-Enclave des Papes pour leur confiance, c'était un chouette partenariat et mettre en avant ce genre de petite pépite afin de donner envie de visiter la France est vraiment ce que je veux montrer sur mon blog !


Au passage, si vous pouvez prendre le temps de signer cette pétition : www.ppamdefrance.com/petition-contre-la-disparition-des-huiles-essentielles-et-des-produits-naturels/. Les cultures de lavande sont en danger, notamment par la disparition des huiles essentielles et des produits naturels. Signer cette pétition est gratuit et ne vous prend que quelques minutes. Merci pour eux !

 

CONCOURS SPÉCIAL DRÔME PROVENÇALE

Félicitations à @chloe_0190 qui remporte le savon Label Provence Nature !

 

Suivez-moi sur les réseaux !


> Facebook : www.facebook.com/caprapyrenaica.blog


> Instagram : www.instagram.com/caprapyrenaica


> Twitter : https://twitter.com/capra_pyrenaica