J'AI TESTÉ : LE CBD

Le cannabidiol, ou plus communément appelé le CBD, a énormément de vertus thérapeutiques. Beaucoup sont réticent.e.s à en consommer car ils ont peur d'avoir les mêmes effets néfastes que le cannabis, plante d'où est extrait le CBD. Pourtant, il n'y a aucun risque d'accoutumance ni de principe phytotoxique, car il n'y a que très très peu de THC (valeur très négligeable pour qu'elle soit dangereuse). Je vous explique tout ça !


QU'EST-CE QUE LE CBD ?

Le cannabidiol est un cannabinoïde présent dans le cannabis. Il est extrêmement lipophile, c'est pour cette raison qu'il est consommé la plupart du temps sous forme de pipette avec de l'huile (de chanvre ou d'olive). Il ne modifie pas l'état de conscience des consommateurs contrairement au THC : il n'y a donc aucun risque de "planer" ! Au contraire, il contrecarre les effets du THC puisqu'il agit directement sur les récepteurs CB1 et CB2 liés à la douleur, à l'angoisse : alors le THC a tendance à faire des "bad trips" et des crises d'angoisse quand il est consommé en trop grande quantité. Légal en France, il pourrait potentiellement traiter certaines affections graves.


Il a des propriétés anxiolytiques, tend à réguler l'humeur et à agir sur les crises d'angoisses et la dépression comme je l'expliquais plus haut : il optimise la réponse naturelle du système nerveux face à la douleur, ce qui le rend assez efficace. Il possède également des propriétés antalgiques et anti-inflammatoires, qui aident des millions de personnes atteintes de maladies chroniques comme l'arthrose rhumatoïde ou la fibromyalgie. Il pourrait même être utilisé contre la schizophrénie.


Moins connu pour ces pathologies et pourtant efficace le CBD est utilisé pour réduire l'acné, pour la sclérose en plaques, contre les nausées et vomissement, pour les inflammations chroniques de l'intestin et du côlon, contre l'épilepsie ou encore le diabète et les addictions : il est utilisé pour le sevrage du THC et du tabagisme. Il aide également à lutter contre l'accoutumance à certaines drogues, notamment les dérivées des opiacés. Il pourrait traiter des maladies graves comme certains types de cancer (pancréas par exemple) avec l'action anti-angiogenèse qui inhibe le développement des tumeurs et la prolifération des cellules cancéreuses dans l'organisme. Ses effets relaxants atténuent les douleurs et les nausées pendant la chimiothérapie.


MON EXPÉRIENCE

Je prends le CBD en pipette, et je l'utilise pour plusieurs choses :


Le syndrome pré-menstruel

Il m'inhibe considérablement les douleurs liés à ces troubles (crampes, douleurs musculaires, céphalées...), mais il permet également de réguler mes humeurs.


Le trouble de l'anxiété et le trouble de l'anxiété sociale

Incroyable mais vrai, il "masque" complètement mes troubles : je ne ressens plus aucun stress, je ne fais plus de crise d'angoisse et je suis même sociable lorsque j'en prends. J'ai passé 3 jours de festival photographique en septembre, et j'étais moi-même surprise de son efficacité. Sous CBD, j'ai l'impression d'être neurotypique.


La fibromyalgie

Je l'ai cité plus haut, le CBD est connu pour ses effets calmants contre les maladies chroniques inflammatoires. Il permet de réduire considérablement mes douleurs, par contre en cas de crise de fatigue il a tendance à empirer la situation (mais il m'aide à trouver le sommeil, ce qui est souvent très difficile, même sous grande fatigue).


L'insomnie

Cela rejoint ce que je disais précédemment : comme le CBD calme, il m'aide à trouver le sommeil. J'en prends juste avant de dormir, et je fais une bonne nuit en dormant comme un bébé !


Les migraines

Les médicaments finissaient par ne plus fonctionner et me rendaient plus malade qu'autre chose. Quand j'ai découvert que le CBD me passait les migraines, j'ai été aux-anges ! Je n'ai plus aucune douleur de migraine lorsque j'en prends.


Il existe des baumes de massage, tisanes, lubrifiants ou même gélules à base de CBD. J'ai choisi de le prendre en pipette car il agit très rapidement (environ 15 minutes) : la posologie dépend de chacun de vous mais personnellement, j'en utilise entre 6 et 12 gouttes par jour. Pour éviter d'avoir un goût trop fort, priorisez les pipettes avec les huiles neutres.

 

Suivez-moi sur les réseaux !


> Facebook : www.facebook.com/caprapyrenaica.blog


> Instagram : www.instagram.com/caprapyrenaica


> Twitter : https://twitter.com/capra_pyrenaica