top of page

LA POSITIVITÉ TOXIQUE : QUAND LE POSITIF DEVIENT NÉGATIF

Vous l'avez sans doute entendu des tonnes de fois, la positivité toxique est un véritable fléau sur les réseaux sociaux. Des influenceurs, fervents supporters du développement personnel, tombent rapidement dans l'extrême et finissent par renvoyer une mauvaise image de cette pratique, qui est censée aider les gens et non les faire encore plus culpabiliser d'avoir un petit coup de mou. Mais connaissez-vous la positivité toxique au sein des relations ? Aujourd'hui je vous parle donc de ce sujet assez récurrent mais au sens large.


LA POSITIVITÉ TOXIQUE : QU'EST-CE QUE C'EST ?

Comme son nom l'indique, la positivité toxique est tout simplement lorsque la positivité devient négative. Mais comment ça se passe réellement ? Pour moi il faut différencier 2 types de positivité toxique : l'une que l'on retrouve surtout sur les réseaux sociaux et une seconde que l'on retrouve, bien que l'on en parle beaucoup moins, au sein des relations (amoureuses ou amicales) :


1) QUAND LE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL PASSE DU CÔTÉ OBSCUR


Étant une très grande adepte du développement personnel, j'ai bien évidemment été très aidée mais j'ai également vu le côté très toxique qui est extrêmement courant sur les réseaux sociaux. Cela se traduit par plusieurs choses :


- Le Body Positivisme poussé à l'extrême. À la base, ce mouvement a été lancé pour casser les codes et dire stop aux discriminations des corps qui ne rentrent pas dans les dictats de la société. Mais évidemment, beaucoup ont poussé le concept à l'extrême : jusqu'à harceler des personnes minces et complexées car, je cite, "elles n'avaient pas le droit d'avoir de complexes car elles ne sont pas concernées par les discriminations"... En bref, tout l'inverse de l'objectif du mouvement.


- Lorsqu'être triste devrait être interdit. Oui, vous avez bien lu... j'ai vu vraiment des absurdités. Des personnes qui racontaient qu'il ne fallait pas pleurer, qu'il ne fallait pas être triste et qu'il fallait toujours trouver le côté positif. Alors je suis d'accord, il y a toujours une part de positif dans les pires expériences que la vie nous offre, même si nous mettons du temps à le trouver. Mais c'est OK d'être triste, bien au contraire ! Exprimer ses sentiments, les comprendre et surtout ne pas les bloquer ni culpabiliser de réagir ainsi, c'est la base du développement personnel ! C'est complètement normal, nous sommes des êtres humains dotés de sentiments.


- Les routines "so" développement personnel (mais "so" toxiques). Beaucoup mettent en avant le fait qu'il faut absolument se lever plus tôt le matin pour faire plus de choses, d'être le plus organisée possible, de manger le plus healthy possible, de faire de la méditation, de charger le plus sa journée... alors bien que je sois plus ou moins d'accord avec certaines choses, cela dépend complètement de votre rythme de vie ! Ne tombez pas dans les extrêmes, avoir une journée chargée ne vous rendra pas forcément plus heureux. Manger un bon burger ne va pas ruiner votre quête vers le développement personnel ! Avoir un mode de vie sain se verra forcément sur votre mental : ça, c'est l'unique vérité du développement personnel. À vous de l'adapter à votre mode de vie !


2) LES RELATIONS TROP POSITIVES QUI DEVIENNENT TRÈS TOXIQUES


C'est un point qui est trop peu abordé lorsque l'on parle de la positivité toxique. Pourtant il rentre parfaitement dedans ! Par ailleurs, c'est un sujet qui est également très peu mis en avant dans les relations toxiques. On parle souvent de personnes qui rabaissent, qui sont violentes... mais pourtant, l'impact mental du trop plein de positivité est souvent très important. Ce qui revient très souvent, c'est une personne qui souhaite absolument aider une autre personne en difficulté. En psychologie, on appelle ça le syndrome du sauveur : des personnes qui ont vécu des choses difficiles, seules, qui souhaitent absolument aider d'autres personnes à la suite de ces événements (comme pour "contrer" ce qu'on lui a fait subir). Alors dit comme ça, ça peut être génial : qui ne rêverait pas d'avoir dans son entourage une personne qui a autant le cœur sur la main ? Sauf que non, c'est souvent très toxique dans ce cas-là...


Dans toutes les situations dont j'ai été témoin, le "sauveur" peut aller jusqu'à faire replonger la personne qu'il aide, pour continuer à l'aider et donc, rester proche de celle-ci. Le "sauveur" est persuadé de bien agir, se sent utile, mais l'autre personne peut gravement en pâtir. Très souvent, la personne en difficulté a une grande dépendance affective et mise toute sa santé mentale chez son "sauveur". En bref, c'est un cercle vicieux et le "positif" de cette relation est très toxique. La relation peut paraître saine de l'extérieur mais cela ne l'est en aucun cas. Alors évidemment, il s'agit de cas très particuliers : je ne généralise pas tout. Mais c'est tout de même assez fréquent, je l'ai vécu plusieurs fois autour de moi et lorsque l'on s'en rend compte, on ne sait absolument pas comment réagir. Ce type de relations est une bombe à retardement, lorsque l'une des deux personnes va se rendre compte de la toxicité, la relation explose.


Je n'ai pas vraiment de conseils à vous donner si vous êtes témoin d'une telle relation (qui peut être autant amicale qu'amoureuse). Je pense qu'il faut, malheureusement, attendre que cela explose. Ce n'est pas évident de dire à une autre personne "ton couple / amitié est toxique" et encore moins dans ce genre de situations car on peut rapidement empirer les choses. Vous pouvez essayer de communiquer, pour faire prendre conscience à la personne de sa relation, mais il faut prendre des pincettes et y aller doucement. Si vous venez de vous rendre compte que vous êtes dans ce type de relations, faites-vous aider : ne restez pas seul·e et non, vous n'avez pas à culpabiliser ! En prendre conscience c'est le plus gros travail. Désormais, laissez un professionnel vous aiguillez vers une nouvelle vie plus positive !

 

Suivez-moi sur les réseaux !


> Facebook : www.facebook.com/caprapyrenaica.blog


> Instagram : www.instagram.com/caprapyrenaica


> Twitter : https://twitter.com/capra_pyrenaica


> TikTok : www.tiktok.com/@caprapyrenaica


> YouTube : www.youtube.com/channel/UC72_4JL9nKEZbgyANQ80bDQ


Abonnez-vous à mon Patreon !


> www.patreon.com/caprapyrenaica


bottom of page