APRÈS-MIDI DANS LES PÊCHERS

Mars, ce mois où certains arbres fruitiers commencent à s'orner de fleurs avant de montrer le bout de leurs feuilles... un tableau si doux et agréable dans le paysage ! Les Pyrénées-Orientales, après les mimosas et les amandiers montrent les fleurs des pêchers. Bientôt les cerisiers viendront remplacer ces derniers : le printemps arrive.

En route vers la Cerdagne, nous avons décidé quelques jours avant de faire une halte dans le Conflent aux alentours de Prades pour profiter des pêchers fleuris. Une fois que nous avons trouvé un champ loin des regards curieux, ouverts (et particulièrement magnifique au passage, l'une des plus belles cultures de pêchers du coin !) : nous avons profité du lieu pour faire un shooting photo. Avant de prendre la route, nous avons acheté des cookies à la boulangerie à côté de chez nous (non seulement c'est largement meilleur que ceux de grande surface, mais en plus c'est soutenir facilement les artisans locaux !). Honnêtement c'était une véritable pépite (de chocolat, haha !) de les manger face à ce champ coloré... Comme la route principale était assez éloigné, le champ un peu reculé, il n'y avait quasiment aucun bruit de civilisation. Pas mal de passereaux chantaient, à notre plus grand bonheur ! Des tonnes d'insectes butineurs profitaient également des pêchers : un air de printemps en hiver, j'aime tellement cette vie dans le sud de la France... Voilà pourquoi je n'ai pas vraiment envie de quitter mes Pyrénées-Orientales chéris (même si les Cévennes me font beaucoup de l'œil, je l'avoue).

La lumière était si douce que j'ai profité d'immortaliser un rameau : le 50mm f/1.4 de Canon offre un bokeh exceptionnel. Pour réaliser cette photo, j'étais à grande ouverture : c'est le secret d'un flou réussi ! Notez que plus le nombre après f/ est petit, plus l'ouverture est grande. Je vous conseille de shooter en priorité ouverture ou alors en manuel ! D'ailleurs toutes les photos présentes sur cet article ont été prises à f/1.4, cela permet de réduire les ISO, augmenter la vitesse et... un fond flou !


Une fois toutes les photos terminées, nous reprenons la route vers ma Cerdagne natale où nous avons retrouvé la neige. C'est incroyable de passer d'un air printanier, en jupe et débardeur au véritable hiver en doudoune, gant et bonnet, sans changer de département ! Qu'attendez-vous pour venir vivre ici ? Les Pyrénées-Orientales sont tout simplement incroyables, et je ne dis pas ça car je suis chauvine (bon si, peut-être un peu).

 

Suivez-moi sur les réseaux !


> Facebook : www.facebook.com/caprapyrenaica.blog


> Instagram : www.instagram.com/caprapyrenaica


> Twitter : https://twitter.com/capra_pyrenaica