LE SYNDROME PRÉMENSTRUEL (SPM)

Aujourd'hui sur le blog nous allons aborder le syndrome prémenstruel, aussi appelé "tension prémenstruelle". Il touche 20 à 50% des femmes en âge de procréer, dont 5% une forme sévère appelé "trouble dysphorique prémenstruel" : très courant, il peut vraiment gâcher la vie avant les mensurations.


QU'EST-CE QUE LE SYNDROME PRÉMENSTRUEL ?

Le diagnostic du SPM tient uniquement sur les symptômes qui l'accompagnent : céphalées/migraines, gonflement, douleurs et tensions des seins, ballonnement abdominal, irritabilité, anxiété accrue, cogitation, colère, insomnie, difficultés de concentration, état dépressif, fatigue intense, prise de poids transitoire à cause de la rétention hydrique, maux de dos, psoas enflammé... Ils arrivent entre 10 et 7 jours avant le début des règles et se terminent généralement plusieurs heures après le début des menstruations (parfois entre 24 et 48h). C'est un trouble assez récurrent de la phase lutéale. Il n'existe, du moins à ce jour, aucun traitement pour éradiquer le syndrome prémenstruel. Toutefois, des traitements symptomatiques existent et permettent de mieux vivre cette période. La phytothérapie, la sophrologie et le yoga peuvent également permettre de soulager voire faire disparaître certains symptômes (comme l'irritabilité, les maux de dos par exemple). À vous de voir quel traitement fonctionne le mieux sur vous ! La cause du syndrome est peu claire, à priori cela pourrait être des facteurs hormonaux, une prédisposition génétique ou bien un carence en sérotonine ou magnésium et calcium.


MON CAS : COMMENT JE LE VIS ET MES CONSEILS

Je vis assez mal mon SPM. Je n'ai pas une forme sévère, mais mes symptômes sont parfois assez puissants et sont accrus lorsque j'ai une crise de fibromyalgie. Les migraines sont parfois très difficilement supportables et je vis mal ma prise poids transitoire ainsi que les ballonnements : pour la confiance en soi et l'amour de son corps, c'est loin d'être facile ! C'est un long travail pour, non seulement retrouver sa confiance en soi, et mieux vivre le syndrome prémenstruel qui n'est malheureusement pas guérissable comme je l'expliquais un peu plus haut.

Cependant, j'ai trouvé des méthodes qui me soulagent (cela fonctionne sur moi, ce n'est pas dit que cela marchera forcément pour tout le monde), voici une petite liste :


- Le yoga : il m'aide pour les migraines et maux de dos, dans ces moments je pratique uniquement du yoga doux en faisant des poses précises.

- Le CBD : il m'aide pour détendre les muscles, diminuer considérablement les douleurs abdominales, baisser voire enlever complètement l'anxiété et les tensions quelconques (poitrine notamment).

- La bouillotte : une véritable alliée pour les douleurs abdominales mais également pour les maux de dos.

- Boire plus d'eau que d'habitude : boire est extrêmement important, et s'hydrater encore plus durant cette période soulage vraiment mes maux.

 

Suivez-moi sur les réseaux !


> Facebook : www.facebook.com/caprapyrenaica.blog


> Instagram : www.instagram.com/caprapyrenaica


> Twitter : https://twitter.com/capra_pyrenaica